Système Chaosium – Lisser les échecs et réussites.

Pour ceux qui aiment le système D100 mais qui aimerait bien avoir des résultats un peu moins binaire que réussite ou échec voici ce que je vous propose.

On compare les dizaines entre la compétence et le score au dé. Cela donne la marge de réussite.

  • Marge positive de 0 à 2 : Réussite Partielle
  • Marge positive de 3 à 7 : Réussite
  • Marge positive de 8+ : Réussite Critique
  • Marge Négative de 0 à 3 : Échec partiel
  • Marge Négative de 4 à 7 : Échec
  • Marge Négative de 8+: Échec Critique

Exemple : Jonas à 60% en athlétisme et doit sauter par dessus un gouffre pour fuir les cultistes

Il lance les dés et fait 47. On regarde les dizaine : 6 (de 60) et 4 (de 47). Il fait une marge de 2 et comme il a fait sous sa compétence c’est positif. Il réussit sans trop de problème a atterrir de l’autre côté.

En cas de test combiné la marge est prise sur la plus faible des deux compétences, et augmenter d’un.

 Exemple : Agatha veut lire un ouvrage étrange en Latin. Elle a 80% en Bibliothèque et 45% en Latin. Elle lance les dés et fait 39.

On regarde la compétence la plus basse pour déterminer la marge 4 de (45) et 3 (de 39) Elle a donc une marge de 1. Ce serait une réussite simple, mais comme il s’agit d’un test combiné on ajoute 1 pour une marge finale de 2.

Il est possible via test combiné de transformer un échec partiel en réussite.

Dés bonus et dés malus (V7)

Parfois, les circonstances, l’environnement ou le temps disponible peuvent être un handicap ou un atout pour un test de compétence ou de caractéristique. Dans ce cas, le gardien peut attribuer un « dé bonus » ou un « dé malus ».

Les dés bonus et malus ne sont pas de maigres additions ou soustractions de quelques points de pourcentage. Il faut les manier avec parcimonie. Si un facteur est si mineur qu’il ne modifierait guère les chances de réussite, ce n’est pas la peine de le prendre en compte. Conduire sous une pluie légère n’inflige pas de dé malus. Par contre, sous un déluge si épais qu’on y voit à peine à deux mètres, là oui ! 

Dans la plupart des cas, un seul dé bonus ou malus suffit pour renforcer ou pénaliser un test opposé. Mais dans des circonstances spécialement avantageuses ou ardues, le gardien peut appliquer un deuxième dé bonus ou malus.

Un dé bonus et un dé malus s’annulent l’un l’autre.

Seuils de Difficultés (V7)

  • Si la caractéristique ou la compétence de l’adversaire est inférieure à 50, il suffit d’une réussite partielle pour vaincre l’opposition
  • Si la caractéristique ou la compétence de l’adversaire est supérieure ou égale à 50, il faut réussite pour vaincre l’opposition
  • Si la caractéristique ou la compétence de l’adversaire est supérieure ou égale à 90, il faut réussite Critique pour vaincre l’opposition

Valkann

Élu des Internets, défenseur de la grande Trollerie, Gardien des Grands Anciens

%d blogueurs aiment cette page :