Black Hills et Sombres Secrets

Windy Point

Nous étions donc partis pour Windy Point à la demande d’Aaron, le frère de Jonas pour enquêter sur des disparitions mystérieuses. Nous avons un billet tout frais payé vers une petite ville figurant à peine sur la carte à deux jours trains. J’utilise ici le terme ville au sens large, c’est plus un village qui ne semble pas avoir encore réalisé que la conquête de l’ouest est terminée. Immédiatement l’imagination de Jonas s’enflamme et le voilà attiré vers le saloon mais notre chauffeur qui s’avère être le sous-chef de la mine nous attend et nous n’avons « malheureusement » pas le temps de laisser Jonas vaquer à ses occupations. Nous repartons donc en voiture vers Windy Point, la nuit commence à tomber en chemin et nous distinguons au loin des silhouettes indistinctes de cavaliers. Probablement des indiens, apparemment nous nous trouvons près d’une réserve. Emmitouflé dans nos vêtements chauds, nous continuons notre route pour arriver au camp des mineurs.

Sur place, un attroupement s’est formé, en nous approchant nous voyons le shérif sortir du bureau du chef de chantier. Nous voilà immédiatement projetés dans le vif du sujet : le chef s’est fait assassiner.

Nous sommes présentés au shérif qui est antipathique et agressif. Pour lui ça ne fait pas de doute c’est un meurtre et sa théorie c’est que ça vient vraisemblablement des indiens.
En entrant dans le bâtiment nous constatons que le chef git sur son bureau, tué d’un coup de pioche. La pioche est d’ailleurs juste à côté. Sur le mur, tracé à la craie il y a une sorte de mandala orné d’écritures incompréhensible. Le shérif part s’entretenir avec le nouveau responsable de la mine tandis que nous examinons la scène du crime.
Apparemment le chef travaillait sur de la comptabilité. Après examiné le cadavre et l’arme du crime nous remarquons plusieurs choses : le coup a été donné à l’horizontal et il y a des traces de craies semblant provenir des mains du de cujus, il s’agirait peut être d’un suicide en fin de compte…
Sur le mur la mandala est incompréhensible, Oz semble avoir une sorte de vertige en le regardant mais ni Jonas ni moi ne ressentons quoi que ce soit.

Valkann

Élu des Internets, défenseur de la grande Trollerie, Gardien des Grands Anciens

%d blogueurs aiment cette page :