L'Élu, une série française aux inspirations Lovecraftiennes.

L’Élu, la série

elu

Série de comédie aventure dans un univers fantastique inspiré par l’œuvre de Lovecraft.

Voici la phrase d’accroche du projet de la série sur Ulule.

J’avoue avoir des doutes sur la comédie / aventure Lovecraftienne (mon cerveau bave encore quand on me parle de The Last Lovecraft mais promis j’en ferais une critique…entre deux Xanax).

Quand on parle d’autres films/Séries inspirés Lovecraft mais clairement orientés comédie on peut aussi penser à Evil Dead (2 et 3 surtout), Ash vs Evil Dead (Saison 2 en cours d’ailleurs) ou encore

Call Girl of Cthulhu (allez donc voir la fiche IMDB). Bref des œuvres qui utilisent des noms ou des objets liés à Lovecraft mais souvent dans des tons d’humour assez potache…

Allons quand même donc voir ce que c’est.

 

Ulule Grand ancien des projets à petit budget

Beaucoup de projets inspirés du mythe de Cthulhu voient le jour sur les plate-formes de souscription, et pas mal se retrouvent sur Ulule, or en faisant mon tour quotidien des sorties je tombe sur “L’Elu”. Et je dois bien avouer que la page de présentation du projet est plutôt sympa. Avec des graphismes que je trouve bien fait.

elu-2elu-1

De là je lis le pitch du projet

L’Élu est une série TV fantastique et humoristique, prenant place dans une transposition de l’univers de H.P Lovecraft, à notre époque, en France. Elle y amène un nouvel éclairage, plus moderne et actuel, sur l’horreur brute du mythe originel, en y mêlant humour, pop culture, chasse au trésor, quête initiatique et investigations.

Ce projet de série se veut une relecture moderne de l’oeuvre de Lovercraft, créateur du mythe de Cthulhu.

Elle ne sera pas une ré-interpretation totale ou décalée, mais bien la recherche de l’adaptation de cet univers aux enjeux de notre monde moderne. Enjeux aussi bien vis-à-vis des actions dans l’histoire que vis à vis des attentes des spectateurs. On pourra entrevoir dans cette série la force de la symbolique, de l’indicible et de l’étrange, la peur d’avancer et l’envie d’en savoir toujours davantage.

Il y sera aussi question de Bien et de Mal et de la différence parfois très ténue entre les deux.

Même si le nom de Lovecraft est mal orthographié… jusqu’ici pourquoi pas.
Le projet semble partir d’une bonne intention, l’auteur François Leognany  semble avoir mûri son projet.
Il a créé et géré par le passé le festival « Tours-Métrage », puis réalisé plusieurs films comme Snipers avec Jacky Berroyer, et a monté une  société de production audiovisuelle “Arkham Studio”.
Je me suis dit que ça allait pouvoir être une petite série bien sympa.
Puis est arrivé le synopsis…

Et là j’ai été moins emballé

61f3f2f9ad914482766ad2aefb449e1

Le protagoniste principal, Juju, un trentenaire jusque là sans histoire et que rien ne prédisposait à devenir un héros, décide de participer à une chasse au trésor pour se rapprocher de la mystérieuse Anaïs. Il découvre alors que ce jeu est bien plus que ce qu’il semble être, puisque le destin du monde, et dans une moindre mesure le sien, semblent liés à l’objet de cette chasse : une créature connue sous le nom de Salamandre dont les origines remonteraient à la nuit des temps et qui pour retrouver sa puissance manipule les êtres sensibles à travers des rêves, des inspirations ou des œuvres d’art. La chasse au trésor, et tout ce qui s’y rapporte, vise à permettre ce réveil. Et ce à l’insu de son mystérieux créateur.

Ce qui ne devait être qu’un loisir sans conséquence devient alors le révélateur d’une conspiration bien plus vaste, conspiration qui amène Juju et ses amis à côtoyer des forces ancestrales, des prophéties incompréhensibles, des individus bizarres et à pénétrer dans un univers fait de mystères et de faux semblants.

A travers leurs aventures qui empruntent tout autant aux Goonies, Indiana Jones et Stranger Things, qu’à Kaamelot et How I Met Your Mother, Juju et ses compagnons sont amenés à se révéler, tant dans leurs forces que dans leurs faiblesses. Pour eux, il est en effet temps de franchir le Seuil : celui qui mène dans l’univers des mythes, certes, mais aussi et avant tout, celui qui permet d’accéder à cet autre monde, parfois incompréhensible ou horrible, qui est celui des adultes.

Je ne sais pas pour vous mais moi j’ai l’impression d’avoir une description très proche de Raph du “Visiteur du futur” dans la première partie.
En plus sachant qu’une bonne partie de l’œuvre de Lovecraft est domaine public en Europe, pourquoi ne pas réutiliser les noms ou en inventer dans le même genre, mais prendre “Salamandre” ? Ou alors on apprend que c’est relié à un grand ancien ?
En tout cas pour l’instant ça ne semble pas sonner super Lovecraft comme truc.
D’ailleurs les aventures empruntent à beaucoup de choses mais pas à Lovecraft.
Autant j’aime les films et séries cités dans les inspirations (sauf HIMYM mais bon c’est personnel) autant prendre le tout et le mélanger me semble très osé.
Faut pas se rater sur le dosage sinon on risque de partir sur de la série Z.

On peut distiller de l’humour dans une série lovecraftienne, mais viser à la fois la comédie et l’horreur, c’est s’assurer de rater au moins l’un, sinon les deux…

C’est quand même con, parce qu’il y a vraiment des épreuves graphique qui pètent la classe !

b30e48b99c6dd149ee0a65bf0dd1dc1

Bref comme toute preview, on va attendre de voir ce que cela vaut en vrai, une fois de la matière en main, je vous laisse le lien du Ulule et l’interview du co-créateur si vous souhaitez d’autres informations et je vous souhaite une bonne journée les p’tits poulpes !

L’Élu, la série

valkann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *