Donner vie au monde

sany0112-300x224 Donner vie au mondeEncore un petit post sur le jeu de rôle, juste pour essayer de vous donner des tuyaux sur une situation qu’en tant que joueur je n’aime pas du tout. L’impression que le monde autour de mon personnage n’est pas vivant. Dans le sens où en dehors du scénario et des personnages on a l’impression que tout est figé, et que les personnages non joueurs n’existent pas en dehors de leurs interactions avec les PJs

Je pense que tout le monde a déjà eu l’impression lors d’une partie de voir évoluer son personnage dans un décor de cinéma, mais si, vous savez ces fameuses images de far-west hollywoodien. Une jolie façade mais rien derrière ?

Et bien voici quelques trucs que j’utilise pour ne pas donner cette impression à mes joueurs, et qu’ils prennent conscience que tout imaginaire qu’il soit, le monde n’est pas non plus creux.

photos3_21_201_2009_200819_med-300x224 Donner vie au mondeDéjà trouver des gens

Rendre un monde vivant c’est plus facile quand il est peuplé. Une des meilleurs choses est du coup de prendre des personnages qui ont un lien avec les PJs

Les personnages ont un passé et une vie…

Eh oui, les personnages vivent dans un monde et interagissent avec, pas forcément la famille et les amis, mais aussi les voisins, les artisans et commerçants du coin. Si vous demandez a vos joueurs comment leurs personnages imaginent un dimanche parfait, vous allez normalement avoir deux ou trois PNJs à faire rentrer en interaction avec eux. De même vous pouvez leur demander de parler de leur collègue de bureau, ou encore de leurs amis / connaissances d’enfance ; normalement là aussi vous allez pouvoir lier un ou deux PNJs à chacun de vos joueurs.

…même si ils sont orphelins et amnésiques !

Généralement les systèmes de jeu proposent des avantages et des inconvénients, afin de personnaliser son personnage mais surtout de courir après les points de création ou les XP. Et bien ces petites variations sur le personnage peuvent vous servir à introduire de la vie dans l’univers qui les entoure. Tout élément d’avantage et d’inconvénient porte en lui sa propre histoire, et comme dans beaucoup d’histoires il est rare de n’avoir qu’un seul protagoniste, vous avez là encore un bon sac de PNJs dans lequel vous pouvez piocher pour les faire graviter autour de vos joueurs.

matrix-one-of-them-300x125 Donner vie au mondeL’univers c’est aussi des détails

Chaque monde a ses propres caractéristiques, lois, anecdotes que vous pouvez raconter pour lui donner plus de poids et plus de consistance. Par contre comme diraient mes joueurs : “Arrête de radoter Meujeu, c’est bon !” Les détails ne sont bons que s’ils sont pertinents dans ce qui arrive aux personnages : ne vous appesantissez pas dessus. juste un point de détail, une loi du coin qui peut les aider, une anecdote sur un peuple illustrée par le fait que cela se passe devant les yeux des personnages, oui. Régurgiter un code de loi, ou un morceau d’encyclopédie, mes joueurs m’ont dit d’arrêter, et c’est vrai que c’est plus sympa depuis.

Encouragez les joueurs à prendre part à la narration

Et oui étrangement les joueurs vont sans doute être plus motivés à faire vivre l’univers s’ils peuvent y rajouter leur touche personnelle. Je sais que c’est toujours compliqué pour un meneur de laisser son univers dans les mains des joueurs, mais une fois que l’on prend le pli et qu’on laisse les joueurs ajouter un détail, un nom, une situation, des objets ou autres, le monde semble vraiment devenir vivant. Bien sûr, tout le monde autour de la table doit s’accorder sur l’art et la manière de faire ceci : est-ce que le meneur a toujours le dernier mot, est ce que les joueurs peuvent ajouter des objets à une description, est-ce que cela coûte quelque chose, comme un point de fortune à Warhammer ou un jeton a Deadlands /savage world etc… ce sont des mécanismes qu’il vous faudra essayer et rôder avec votre groupe parce que les modérations ne sont jamais les mêmes d’un groupe de joueurs à l’autre

IMAGINATION_by_archanN-300x214 Donner vie au mondeLoin des yeux près du coeur

Une méthode que j’utilise pour garder les pnjs c’est de noter à chaque fois le nom et la profession de celui ci. Et sans distinction de source : que se soit un PNJ officiel du scénario, ou qu’il sorte du background d’un personnage. Que le PNJ soit une invention sur le moment en improvisation de ma part ou de celle des joueurs : tout est noté dans mon carnet. Ensuite entre les scénarios je fais un peu de tri, je range je classe, je développe certains personnages.

Bon il reste encore beaucoup de chose à dire sur le sujet, beaucoup de techniques et d‘astuces à utiliser, mais avec ça vous devriez pouvoir faire vivre le monde, on abordera la suite dans un autre article.

 

Valkann

Élu des Internets, défenseur de la grande Trollerie, Gardien des Grands Anciens

%d blogueurs aiment cette page :